Le château de Voltaire… à Ferney-Voltaire

Voltaire, philosophe des lumières...

Restauré, dans le pays de Gex, le château où vécut François-Marie Arouet, dit Voltaire.

autrefois-Château de Voltaire

autrefois-Château de Voltaire


Après deux ans de rénovation, la demeure, entourée d’un parc de sept hectares, retrouve sa splendeur d’antan, et s’ouvre au public, dès le 1er juin.

Façade restaurée©Sarah Guyot-Dupont:CMN


En 1759, le philosophe des Lumières, désenchanté, suite à différentes censures dont il fut l’objet à Genève, notamment au niveau théâtral décide de quitter sa maison des Délices pour s’installer à Ferney. Il entame des travaux dirigés par l’architecte genevois Jean-Michel Billon et en 1760, fait du château, sa résidence principale. Il y restera vingt ans, jusqu’à l’année de son décès, à Paris, le 30 mai 1778. Aujourd’hui, au fil de la visite et des collections, le visiteur plonge dans l’esprit du philosophe et admire des pièces remarquables, tel le portrait de Voltaire par le peintre Maurice Quentin de la Tour ou son buste en marbre du sculpteur Jean-Antoine Houdon. Même son lit a été restauré grâce à la générosité de donateurs!

http://www.chateau-ferney-voltaire.fr

Hélène Vibourel

La Fondation Brocher… à Hermance

Au bord du Lac Léman...

Idyllique, la situation en bordure du lac Léman, à Hermance, de la Fondation Brocher avec sa vue panoramique et son environnement bucolique. Bâtie en 1884, la Villa servait de résidence secondaire aux époux Brocher. En 2006, l’ensemble du Domaine qui s’étend sur près de trois hectares fut inscrit à l’inventaire des monuments et des sites du Canton de Genève. 2006, est aussi la date d’inauguration du Centre Brocher dont la mission et d’être un lieu d’échanges sur les défis de santé du 21e siècle, une passerelle entre le monde scientifique, les ONG et les citoyens. Les chercheurs qui ont la chance d’y séjourner trouveront sûrement l’inspiration à l’abri de la Gloriette, charmant temple à l’antique, fleuron de la propriété dans les années 1920.

Gloriette, Fondation Broche©HV

Gloriette, Fondation Brocher©HV


Ce belvédère est aujourd’hui très prisé des navigateurs qui s’en servent comme point de repère. Le Domaine Brocher est accessible au grand public lors des conférences, une occasion de profiter de la vue et nourrir son esprit.
Villa Brocher©HV

Villa Brocher©HV


http://www.brocher.ch/
Hélène Vibourel

autoportrait F.Hodler-MAH-Genève

Ferdinand Hodler, à Genève

Ferdinand Hodler aimait peindre face au Mont-Blanc...

Célèbre, le peintre Ferdinand Hodler mort à Genève, il y a cent ans, le 19 mai 1918, dans son appartement au 29, quai du Mont-Blanc. L’artiste aimait peindre face au Mont-Blanc et le jour de sa mort, une esquisse de cette vue se trouvait sur son chevalet. Il fut élève du maître Barthélemy Menn qui le prit sous son aile. Ferdinand Hodler représente dans l’histoire de l’art européen une des figures types de l’artiste « symboliste ». Il est considéré comme le plus fameux peintre suisse du 19e siècle. Une renommée qui valut un record de prix de vente aux enchères pour son œuvre « Le lac Léman vu de Saint-Prex » vendu près de 11 millions de francs. Il est aussi, avant l’heure, l’inventeur du « selfie » avec une addiction pour les autoportraits, une série existe notamment au Musée d’art et d’histoire de Genève. La dernière photo de l’artiste, se promenant le chapeau à la main sur le quai du Mont-Blanc, fut effectuée par son amie Gertrud Müller, la veille de son décès.

Hélène Vibourel

La petite sirène… du Léman

Rêveuse, la petite sirène ...

Rêveuse, la petite sirène située non pas à Copenhague, mais sur son rocher, à quelques mètres de la plage de la Nymphe à Collonge-Bellerive. Lascive, elle prend le soleil, le regard tourné vers Genève, face à un panorama à couper le souffle. Elle ne révèle son visage qu’aux plaisanciers qui osent la déranger! Elle est l’ œuvre de la sculptrice, Natacha de Senger et trône sur son rocher depuis 1966, attendant toujours le prince charmant. L’artiste se serait inspiré du conte d’Andersen, La Petite Sirène. Bel hommage, car il semblerait que le célèbre écrivain danois ait trouvé l’inspiration en regardant le lac Léman à Vevey. De 1833 à 1873, Hans Christian Andersen séjourna de nombreux étés en Suisse, attiré par la Riviera comme bien d’autres célébrités. La Petite Sirène a donné son nom à une croisière qui dure environ cinquante minutes organisée par la compagnie Swissboat. Une occasion par beau temps, d’admirer quelques beaux sites et curiosités du Léman.

Hélène Vibourel