Fondue moitié-moitié©HV

Une fondue onctueuse…

Traditionnel, en hiver de partager la fondue...

Fondue moitié-moitié©Marion Jiranek

Fondue moitié-moitié©Marion Jiranek

Traditionnel, en hiver de finir la soirée autour d’une onctueuse fondue. C’est le plat national par excellence en suisse et souvent une histoire d’hommes dans beaucoup de familles ! Elle s’est popularisée depuis les années 1950. Les premières recettes de fondue remontent au 17esiècle en Suisse comme en France ! En Savoie, pour parler du contenant, on utilise le terme de « ramequin » signifiant en patois « fromage fondu » et en Suisse le mot caquelon est usité. On se perd dans les recettes selon les cantons suisses où l’on fait la part belle aux fromages de région. On passe de la « moitié-moitié » qui n’utilise que du gruyère et vacherin, au total vacherin fribourgeois pour la Fribourgeoise, au total Appenzeller pour l’Appenzelloise, ou moitié-moitié Gruyère et Emmental à Neuchâtel et la Savoyarde privilégie, Emmental, beaufort et Comté. Le huit, un chiffre à retenir ! Pour éviter le bloc, préparez la fondue en faisant des huit et pour la déguster, tournez en huit avec votre fourchette !

Quelques adresses à Genève et dans les environs, pour déguster une fondue onctueuse :

Genève : La Buvette des Bains aux Pâquis,  Restaurant La Coulouvrenière, Restaurant les Antiquaires...

Environs : Café du Soleil à Corsier, Au Vieux Carouge à Carouge, Le Gruyérien à Chêne-Bougeries...

Hélène Vibourel

Posted in Adresses.