La prison de Saint-Antoine… à Genève

Une histoire particulière!

Autrefois quartier de Saint-Antoine©CP-GECH


Epastrouillant, l’occupation d’une partie des locaux de l’ancien Hôpital Général (aujourd'hui Palais de Justice) au Bourg-de-Four, dits « de correction » destinés à enfermer, non loin des malades ; les fainéants, les délinquants et les mendiants ! En 1712, avec la réhabilitation du bâtiment, fut construite une « maison de discipline » indépendante appelée dès 1886, la « Prison de Saint-Antoine ». Elle servit d’établissement de détention préventive, un provisoire qui subsista plus d’un siècle, jusqu’en 1977, date de l’ouverture de la prison de Champ Dollon. La réaffectation de l’ensemble permis de procéder à des fouilles mettant à jour des vestiges romains dont une luxueuse résidence romaine édifiée entre 20 et 40 après J.C. Apparurent aussi des fresques splendides dont environ 700 pièces furent reconstituées, laissant deviner la magnificence de la villa disparue et aujourd’hui bien protégées ! Tout à côté, faites une petite pause au Café Slatkine, un lieu original au cœur de la vieille ville.

Hélène Vibourel

Posted in Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*